L'AGA et le CGA PICPUS


Avec plus de 20 000 adhérents, le Centre de Gestion et l’Association Agréés Picpus sont des acteurs majeurs de l’accompagnement des TPE, commerçants, artisans, prestataires de services, professionnels libéraux, micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs.

Créés et administrés par des experts-comptables, le CGA et l’AGA Picpus comptent 50 collaborateurs, à Paris, à Nanterre  et à Saint-Maur-des-Fossés.

Une équipe dont l'objectif est de mettre au service de ses adhérents, ses connaissances de l’environnement économique et législatif des TPE et professions libérales.

Pourquoi adhérer à Picpus ?


Adhérer à Picpus permet de bénéficier :

> d’avantages fiscaux importants, avec notamment la non-majoration de 25 % du bénéfice imposable pour les professionnels et entreprises soumis à l'IR,
> de services d’aide à la gestion et de prévention économique et fiscale,
> de formations et d’information adaptées aux TPE,
> de l’accès à un réseau de professionnels d’horizons divers.












L’agrément de l’Agapi, association agréée d’infirmiers libéraux, n’a pas été renouvelé par l’Administration fiscale. Afin de bénéficier des avantages fiscaux pour l’exercice 2019, les adhérents de l’Agapi doivent impérativement adhérer à une nouvelle association agréée avant le 31 mars 2019... (lire la suite)




Picpus propose à ses adhérents plus de 200 formations et ateliers autours des thèmes chers aux dirigeants de TPE : ficalité, comptabilité, droit social, commercial, informatique... Une approche résolument pratique et des intervenants reconnus pour leur expertise et leur pédagogie. Gagnez en expertise !

Actualités


Fiscales, sociales, juridiques...


Frais de repas des travailleurs indépendants

Seuils et limites de déduction pour 2019

Les titulaires de Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et de Bénéfices Non Commerciaux (BNC) peuvent, sous certaines conditions et dans certaines limites, déduire les frais supplémentaires de repas pris sur leur lieu de travail, dès lors que la distance entre leur lieu d’activité et leur domicile fait obstacle à ce qu’ils rentrent déjeuner chez eux.

En pratique, la dépense déductible correspond à la différence entre les frais de repas réellement engagés plafonnés au montant au-delà duquel la dépense est considérée comme excessive, et la valeur d’un repas pris à domicile évalué forfaitairement.

Pour l’exercice 2019, les seuls et limites de déduction des frais supplémentaires de repas sont les suivants :
• Valeur du repas pris au domicile : 4,85 € TTC ;
• Montant au-delà duquel la dépense est considérée comme excessive : 18,80 € TTC.

La dépense maximale admise en déduction pour l’exercice 2019 est donc égale à : 18,80 € - 4,85 € = 13,95 € TTC par repas.

Les frais de repas doivent correspondre à une charge effective et justifiée (notes de restaurant).

Bofip, actualité du 23 janvier 2019

En savoir +



Le 13/02/2019
Frais de repas des travailleurs indépendants 
Seuils et limites pour 2019...



Actu sociale

Revalorisation SMIC et minimum garanti

Le montant du SMIC horaire brut est revalorisé de 1,5 % à partir du 1er janvier 2019 et passe de 9,88 € à 10,03 €, soit 1 521,22 € bruts mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. Parallèlement, le minimum garanti s'établit à 3,62 € à partir du 1er janvier 2019.

Décret n° 2018-1173 du 19 décembre 2018




Le 13/02/2019
SMIC 2019
Revalorisation SMIC et 
minimum garanti...



Actu juridique

Montant pour le premier semestre 2019

Le taux de l'intérêt légal applicable à compter du 1er janvier 2019 est publié.

Pour le premier semestre 2019, le taux de l'intérêt légal est ainsi fixé à :
3,40 % (contre 3,60 % le semestre précédent) pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels ;
0,86 % (contre 0,88 % le semestre précédent) pour tous les autres cas. 0,86 % (contre 0,88 % le semestre précédent) pour tous les autres cas.

On rappelle que le taux de l'intérêt légal est appliqué en l'absence de stipulations conventionnelles, pour le calcul des intérêts moratoires en cas de retard dans le paiement d'une dette après mise en demeure du débiteur.

Arrêté du 21 décembre 2018 relatif à la fixation du taux de l'intérêt légal
(JORF n°0302 du 30 décembre 2018 texte n° 49)


Le 13/02/2019
Taux de l’intérêt légal
Montant pour le premier semestre 2019...