L'AGA et le CGA PICPUS


Avec plus de 20 000 adhérents, le Centre de Gestion et l’Association Agréés Picpus sont des acteurs majeurs de l’accompagnement des TPE, des entreprises commerciales, artisanales, industrielles et agricoles, prestataires de services, professionnels libéraux, micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs.
Créés et administrés par des experts-comptables, le CGA et l’AGA Picpus comptent 50 collaborateurs, à Paris et à Saint-Maur-des-Fossés...

Une équipe dont l'objectif est de mettre au service de ses adhérents, ses connaissances de l’environnement économique et législatif des TPE et professions libérales...

Pourquoi adhérer à Picpus ?


Adhérer à Picpus permet de bénéficier :

> d’avantages fiscaux avec la non-majoration du résultat imposable et la réduction d'impôt pour frais de tenue de comptabilité et d'adhésion à un Organisme de Gestion Agréé.
> de services d’aide à la gestion et de prévention économique et fiscale,
> de formations et d’information adaptées aux TPE,
> de l’accès à un réseau de professionnels d’horizons divers.

J'adhère à Picpus





Nouveau : le Webcafé Picpus


Se former/s'informer autour d'un café virtuel
en 1 heure top chrono !


Talent d’adhérent : Caroline Attia Larivière - Illustratrice


Adhérente depuis 2007, Caroline Attia Larivière est illustratrice et réalise des films d’animation, elle a reçu 9 distinctions internationales. Son rêve ? Un premier long métrage.

Actualités fiscales, sociales, juridiques...

SMIC

Revalorisation du Smic au 1er octobre 2021


En raison d'une hausse de l'inflation, le montant du Smic horaire brut est revalorisé de 2,2 % à compter du 1er octobre et porté à 10,48 € (au lieu de 10,25 €). Quant au Smic mensuel brut, il est porté à 1 589,47 € pour un temps plein (35 heures hebdomadaires). Par ailleurs, le minimum garanti s’établit à 3,73 € à compter du 1er octobre 2021 (au lieu de 3,65 €).

En savoir +






Le 20/10/2021
SMIC :
Revalorisation du Smic au 1er octobre 2021

Projet de loi de finances pour 2022

Quelles sont les principales mesures ?


Les principales mesures en faveur des indépendants contenues dans le projet de loi de finances pour 2022 sont :

Le doublement, à compter du 1er janvier 2022, du montant du crédit d’impôt pour la formation du chef d’entreprise.

En savoir + sur ce dispositif


L’augmentation des plafonds d’exonération totale et partielle des plus-values lors de cession d’entreprises individuelles.

Les plus-values réalisées à l’occasion de la cession d’une entreprise individuelle (ou d’une branche complète d’activité) peuvent bénéficier d’un dispositif d’exonération totale ou partielle, à condition notamment que la valeur des éléments transmis n’excède pas respectivement 300 000 € et 500 000 €. Afin d’adapter ces plafonds aux réalités économiques et à la valorisation des entreprises, le projet de loi de finances pour 2022 prévoit de les rehausser à hauteur de 500 000 € pour une exonération totale et de 1 000 000 € pour une exonération partielle.

L’assouplissement temporaire du délai de cession de l’entreprise permettant de bénéficier de l’exonération des plus-values en cas de départ à la retraite.

Les plus-values réalisées lors de la vente d'une entreprise individuelle ou de parts de sociétés de personnes relevant de l'impôt sur le revenu, pour cause de départ à la retraite du chef d’entreprise, peuvent être exonérées à condition notamment que le chef d’entreprise fasse valoir ses droits à la retraite dans les 24 mois suivant ou précédant la cession. Le projet de loi de finances pour 2022 prévoit de porter ce délai de 24 mois à 36 mois pour les entrepreneurs ayant fait valoir leurs droits à la retraite entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2021, à condition que le départ à la retraite précède la cession.

Le principe de non-déductibilité fiscale de l’amortissement comptable des fonds commerciaux serait inscrit dans le code général des impôts.

Toutefois, à titre temporaire, il serait possible de déduire fiscalement l'amortissement comptable des fonds commerciaux acquis en 2022 et 2023, afin de soutenir la reprise économique.

Article 5 et 6 du projet de loi de finances pour 2022, 22 septembre 2021, n°4482

En savoir +





Le 20/10/2021

Projet de loi de finances pour 2022 - quelles sont les principales mesures ?



Protocole sanitaire en entreprise

Quelles sont les principales évolutions ?

Le protocole sanitaire en entreprise a fait l’objet de plusieurs actualisations dont la dernière date du 10 septembre. On retiendra : La fin du télétravail obligatoire : l’employeur n’est plus tenu de fixer un nombre minimal de jours de télétravail par semaine. Une autorisation d’absence de droit, sans perte de salaire, pour les salariés qui souhaitent se faire vacciner pendant les heures de travail (y compris pour accompagner un mineur ou un majeur protégé). Par ailleurs, le protocole sanitaire en entreprise intègre l’obligation de présenter un passe sanitaire ainsi que l’obligation vaccinale pour les salariés concernés.

Consulter les principales modifications


Le 20/09/2021
Protocole sanitaire en entreprise  - Quelles sont les principales évolutions ?



Bénéficiez d’une réduction d’impôt de 915 €

Savez-vous qu’en adhérant à Picpus, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 915 euros pour vos frais de comptabilité et d’adhésion, sous certaines conditions ?

Coronavirus : Mesures de soutien aux entreprises

Travailleurs indépendants des secteurs S1 et S1 bis : report des échéances URSSAF de juillet


Travailleurs indépendants des secteurs S1 et S1 bis : report des échéances URSSAF de juin


Pour connaître toutes les mesures de soutien - En savoir +