link
link
Link
link
link

L'AGA et le CGA PICPUS

Avec plus de 20 000 adhérents, le Centre de Gestion et l’Association Agréés Picpus sont des acteurs majeurs de l’accompagnement des TPE, commerçants, artisans, prestataires de services et des professionnels libéraux.
Créés et administrés par des experts-comptables, le CGA et l’AGA Picpus comptent 50 collaborateurs, à Paris, à Nanterre et à Ivry-sur-Seine, qui mettent au service de leurs adhérents leurs connaissances de l’environnement économique et législatif des TPE et professions libérales.

Pourquoi adhérer ?

Adhérer à Picpus permet de bénéficier :
- d’avantages fiscaux importants et notamment d’une non-majoration de 25 % du bénéfice imposable pour les professionnels et entreprises soumis à l'IR,
- de services d’aide à la gestion et de prévention économique et fiscale,
- de formations et d’information adaptées aux besoins spécifiques des TPE,
- de l’accès à un réseau de professionnels d’horizons divers.



40 ans Picpus
40 portraits d'adhérents


Picpus a 40 ans ! Pour fêter le chemin parcouru avec nos 20 000 adhérents, nous avons choisi de mettre à l’honneur 40 adhérents aux parcours inspirants. Découvrez ces 40 portraits...

CGAI 75 rejoint CGA PICPUS
Bienvenue aux adhérents du CGAI 75


Le CGA PICPUS a le plaisir d'accueillir les adhérents du CGAI 75 et de reprendre l'ensemble de ses activités de prévention fiscale, prévention économique, formation et information.

Actualités
Fiscales, sociales, juridiques...
Actu juridique

Rédigée le 08/09/2017
Agent commerciaux
> Précision sur l’indemnité de fin de contrat

Un récent arrêt apporte une précision sur les conditions de versement de l’indemnité de fin de contrat d’un agent commercial.
En cas de cessation de ses relations avec le mandant, l'agent commercial a droit, en principe, à une indemnité compensatrice en réparation du préjudice subi. Toutefois, cette indemnité n’est pas due, sauf exception, lorsque c’est l’agent commercial qui est à l’initiative de la cessation du contrat. Dans l’affaire jugée, le mandant avait notifié à l’agent commercial le non renouvellement de son contrat à durée déterminée et avait engagé des négociations en vue de la conclusion d’un nouveau contrat. Les négociations n’ayant pas abouti à un accord, l’agent commercial assigne la société en paiement d’une indemnité de cessation de contrat.
Les juges donnent raison à l’agent commercial. Ils constatent que l’agent commercial qui refuse de conclure un nouveau contrat à l’issue du précédent, n’a pas pris l’initiative de la cessation du contrat. De sorte qu’il n’est pas dans ce cas, privé du droit à l’indemnité. Autrement-dit, la cessation du contrat à l’initiative de l’agent, privative d’indemnité, vise une rupture de contrat en cours et non le défaut de conclusion d’un éventuel nouveau contrat.

Cour de cassation chambre commerciale du 21 juin 2017 n°15-291137


Le 08/09/2017
Agent commerciaux
Précision sur l'indemnité de fin de contrat...

Actu fiscale

Rédigée le 08/09/2017
Déclaration des revenus
> Télécorrection jusqu'au 19 décembre


Vous pouvez corriger votre déclaration de revenus de 2016 en ligne jusqu’au 19 décembre 2017 si vous avez déclaré vos revenus par internet (en mode EFI) sur impôts.gouv.fr Pour ce faire, vous devez vous rendre sur votre espace particulier, muni de votre identifiant et mot de passe. La plupart des informations déclarées en ligne peuvent être modifiées telles que notamment celle relatives aux charges de famille et aux revenus ou charges à déduire. En revanche, il n’est pas possible de modifier l’Etat civil, de signaler un changement d’adresse ou de situation de famille ainsi que de modifier les coordonnées bancaires. Bon à savoir : vous recevrez immédiatement un courriel de confirmation. En outre, un accusé de réception est également disponible dans votre espace particulier, rubrique « Consulter ma situation fiscale personnelle ».


Le 08/09/2017
Déclaration des revenus
Télécorrection jusqu'au 19 décembre 2017...

Actu sociale

Rédigée le 08/09/2017
En projet
> Baisse des cotisations salariales en 2018


Le gouvernement souhaite supprimer les cotisations salariales d’assurance chômage (2,40 %) et d’assurance maladie (0,75 % pour le cas général) en contrepartie une hausse de 1,7 % de la CSG est prévue. Dans un communiqué du 23 août 2017, le ministre de l’action et des comptes publics, précise que le mouvement de baisse des cotisations salariales sera organisé en deux temps. Ainsi, dès le 1er janvier 2018, les salariés ainsi que les travailleurs indépendants bénéficieront « d’un gain de pouvoir d’achat ». Puis une seconde baisse des cotisations aura lieu à l’automne 2018.

Communiqué de presse du ministre de l’action et des comptes publics du 23 août 2017

En savoir +

Le 08/09/2017
En projet 
Baisse des cotisations salariales en 2018 ...